Plusieurs de nos lecteurs nous ont posé la question sur l’origine de certains chants entonnés par les supporters du Borussia Dortmund. Trouvant le sujet intéressant, nous vous faisons parvenir l’origine d’une partie de ceux-ci. Au vu de la grande quantité des chants, nous ferons plusieurs article sur le sujet. Cela nous permettra de faire également les recherches sur des es chants à l’origine inconnue du grand public.

In der Bundesliga

In der Bundesliga / En Bundesliga,
Ist allen bekannt / c’est connu de tous
sind die Fans von Borussia  / que les fans du BVB sont
die besten im Land! / les meilleurs du pays

Souvent chanté sous l’ère Klopp après des victoires, ce chants à malheureusement été presque abandonné. La mélodie vient de « Nordseeküste » de Klaus und Klaus.


Ballspielverein Borussia aus Dortmund

Ballspielverein Borussia aus Dortmund / Club de jeu de balle de Dortmund
Wir folgen Dir egal wohin es geht / nous te suivrons partout où tu iras
Auch in ganz schweren Zeiten werden wir dich stets begleiten / aussi pendant les temps difficile nous t’accompagnerons
Borussia wir werden immer für dich da / Borussia nous serons toujours là pour toi

« Ballspielverein Borussia aus Dortmund » est le chant de victoire par excellence, que tout le monde doit connaître par coeur. Bien que la mélodie original vienne de Im Wagen vor mir de Henry Valentino, le chant du BVB s’est plutôt inspiré de la version de Toten Hosen. Même si le groupe n’a aucune lien avec le BVB, puisque le groupe est fan du Fortuna Düsseldorf, beaucoup de chants du BVB sont repris de ce groupe  punk. On en avait déjà parlé ici.


Für dich singen wir das ganze Jahr

Borussia, Borussia,
für dich singen wir das ganze Jahr / pour toi nous chantons toute l’année
egal zu welcher Zeit / peu importe le moment
bis in die Unendlichkeit / jusqu’à l’éternité
immer weiter und lauter / toujours plus loin et plus fort

Derrière ce chant, il fallait reconnaître Lemon Tree de Fool’s Garden.


Wir werden immer Borussen sein

Paroles
Dortmund Dortumd, Dortmund Dortumd
Und wir werden immer Borussen sein / et nous serons toujours Borussen
Es gibt nie nie nie einen anderen Verein / Il n’y a jamais jamais jamais un autre club
Dortmund Dortumd, Dortmund Dortumd

Comme vous le savez, la Ruhr est une région à forte tradition minière. Quand les mineurs descendaient dans les mines, il n’y avait plus de BVB, Schalke ou de MSV, mais il n’y avaient que des « Kumpel » (Kumpel signifie « pote » dans le jargon des mineurs; ce mot s’est ensuite démocratisé et est aujourd’hui utilisé dans toute l’Allemagne). C’est pour cela que le Steigerlied (Le chant des mineurs) ou le Glück auf (la forme de salutation utilisé par les mineurs) représentent toute la région et sont repris dans presque tous les clubs de la Ruhr. Chez les voisins de Herne-West et chez les amis du Rot-Weiss Essen il est passé sous forme d’hymne avant le match, alors que dans la temple maudit d’Herne-West l’annonce d’un but des Knappen (mineurs) se termine toujours pas un Glück auf repris par les fans. À Dortmund, la mélodie a été mise avec des paroles un peu plus aux couleurs du club. Il est chanté plutôt quand ça va mal ou quand il faut célébrer un joueur.


Aber eins, aber Eins

Paroles
Aber Eins, Aber Eins,
das bleibt besteh’n : / ça demeure
Borussia Dortmund wird nie untergeh’n! / le Borussia Dortmund ne disparaîtra jamais

Ce chant est connu pour être le tout premier du Borussia Dortmund. La mélodie vient du chant de l’armée allemande « Argonnerwald » lors de la première guerre mondiale, ce qui n’a rien de nationaliste, contrairement aux rumeurs, car les paroles décrivent les activités des soldat lors de la guerre. Un membre fondateur du BVB a inventé des nouvelles paroles pendant la guerre dans les tranchées, là où beaucoup de ses amis membres du BVB ont perdu la vie. Malgré ces tristes événements, le BVB ne disparaîtra jamais. En 1966, le chanteur Kurt Adolf Thelen sort une version sous forme d’hymne. Le refrain de « Aber Eins » a également été rajouté à la fin de « Wir halten fest und treu zusammen« . « Aber Eins » est un chant qui est régulièrement chanté à la fin des match en cas de victoire, mais surtout quand le club ne va pas bien. Nous pouvons prendre l’exemple de l’époque où le club était au bord de la faillite et, plus récemment, juste après l’attentat contre le bus avant le match d’Europapokal contre Monaco.


À propos de l'auteur

Alexandre Fatton

« Être supporter du Borussia Dortmund, Ça se mérite. Il faut avoir une histoire à raconter. Tu ne le deviens pas du jour au lendemain. »

Laissez un commentaire

Lire les articles précédents :
[DFB-Pokal Endspiel BVB – SGE] – Un homme à l’amer

Après quatre finales majeures perdues, le BVB a enfin renoué avec la victoire en battant l’Eintracht Francfort 2-1 samedi dernier...

Fermer