Rarement un joueur n’aura été attendu avec autant d’impatience au Borussia Dortmund. A seulement 19 ans, Erling Haaland va porter sur ses jeunes épaules une partie des rêves de Meisterschale du peuple jaune et noir. Mais, si l’on en croit l’interview qu’il a donnée cette semaine au Bild, le Norvégien paraît avoir la tête bien fixée sur ses épaules.

Bild : Vous n’étiez pas en action depuis 26 jours. Arriverez-vous à être prêt pour Augsburg ?

Erling : J’espère bien. Je me sens en bonne santé et je suis de retour à l’entraînement. Je vais tout donner pour y être. Bien sûr, je suis encore en retard dans la préparation.

Le BVB a posé pour vous 20 millions d’euros sur la table. Les attentes sonnent parfois comme si vous étiez le nouveau Sauveur ou Messie Le ressentez-vous ?

Quand vous allez dans un club comme le Borussia, il est normal que les attentes soient élevées. Je ne suis pas inquiet à ce sujet.

Quel est votre objectif avec le BVB ?

Mon premier objectif prioritaire est de reprendre l’entraînement le plus rapidement possible. C’est le plus important. Mais bien sûr je veux aussi gagner quelque chose avec le BVB à moyen terme.

Dans quelle mesure les titres sont importants ?

On joue au football pour cela. Chaque professionnel rêve de tenir des trophées dans la main. Naturellement moi aussi.

Vous avez une clause libératoire dans votre contrat. Est-ce que le BVB ne sera qu’une étape intermédiaire avant d’aller dans un encore plus grand club comme le Real Madrid, Barcelone ou Liverpool ?

C’est que vous voulez tout savoir. Je ne dirai rien des détails de mon contrat. Je viens de signer au BVB et j’ai réfléchi très attentivement à ce pas. J’ai déjà indiqué que je voulais accomplir beaucoup avec le BVB. Donc je me concentre uniquement ici et nulle part ailleurs.

Comment pensez-vous que la différence sera grande entre le RB Salzburg et le BVB ?

C’est trop tôt pour juger. Je ne suis ici que depuis une semaine. Mais je sais naturellement déjà que j’ai atterri dans un très grand club et que le niveau sera très élevé en Bundesliga. Je suis convaincu que ce transfert au BVB est exactement le bon pas.

Votre modèle est Zlatan Ibrahimovic. Pourquoi ?

J’aime simplement sa manière de jouer au football.

Que pouvez-vous apprendre de lui ?

Quelques trucs mais en premier lieu comment marquer des buts. Comme il est gourmand. Il a déjà eu une carrière exceptionnelle.

Il existe une vidéo qui vous montre en rappeur. La musique pourrait-elle être votre deuxième carrière ?

C’est juste, j’aime la musique et aussi le rap. Mais je suis footballeur professionnel et j’aime ce métier.

Que fait Erling Haaland quand il ne joue pas au football ?

Des choses complètement normales. Je regarde volontiers le foot à la télévision ou des films. Je suis un type tranquille.

Que savez-vous déjà sur votre nouvelle ville de résidence Dortmund ?

Pour être honnête, pas beaucoup. Je n’ai passé que quelques heures à Dortmund. Avant tout, je me réjouis de la Südtribüne. Je n’en peux plus d’attendre avant de jouer devant le Gelbe Wand. Ce sera un moment très spécial quand il sera venu.

Quels étaient dans votre enfance vos moments spéciaux avec le BVB. De quoi vous souvenez-vous ?

Il y a quelques matchs. Entre autres, je me souviens des images de la Pokalfeier de… c’était 2017 ? Mais naturellement aussi de Marco Reus que je regardais. C’est un grand joueur mais nous en avons quelques-uns dans l’équipe. J’espère que je pourrais aussi vivre des moments magiques ici à Dortmund.

Le Borussia est connu pour avoir eu des attaquants exceptionnels comme Robert Lewandowski ou Pierre-Emerick Aubameyang. Maintenant débute l’ère Haaland. Lequel des deux vous plaisait davantage ?

Un mix des deux serait super. Les deux me plaisent beaucoup.

Le plus important, ce sont les Derbys. En avez-vous vu déjà quelques-uns et que pensez-vous des Blauen ?

Naturellement, j’en ai déjà regardé quelques-uns à la télévision et je vibre déjà pour mon premier Derby. Je peux en tous les cas confirmer que je préfère nettement Dortmund que Schalke. Mais c’est normal. J’ai choisi le BVB.

Qu’est-ce qu’en fait un luxe pour vous ?

Pouvoir marquer des buts.

Qui est pour vous le favori pour le titre ? Comptez-vous toujours avec le Bayern ?

Je crois qu’il y a une série de bonnes équipes en Bundesliga. Mais tout est encore possible pour nous. J’espère un deuxième tour serré.

Vous allez jouer avec le champion du monde Mats Hummels. Vous avez fait sa connaissance ?

C’est un coéquipier très gentil. Il a déjà une longue carrière couronnée de succès derrière lui. Il est champion du monde et a déjà gagné quelques championnats. Naturellement, je le regardais et je me réjouis qu’il soit dans mon équipe.

Est-il vrai que vous continuez à faire des exercices supplémentaires après l’entraînement pour obtenir un corps comme Ronaldo ?

C’est exact que je m’entraîne aussi en dehors du terrain. Quand tu veux devenir meilleur et encore meilleur, il ne suffit pas de faire seulement ce que tu dois faire. Des joueurs comme Ronaldo en sont le meilleur exemple…

Source: Bild+.

Catégories : Nos Interviews

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.